Le Système de vote

Ce système a été primé au concours Lépine 1998 et adopté comme mode de scrutin présidentiel dans sept pays émergents. Le système de vote Virilo, le système qui rend beau.

Premier tour : Notation in abstracto des favoris. 

Il s’agit d’un jugement des ouvrages de la short-list dans l’absolu, et pas les uns par rapport aux autres. Notre auguste président fait une présentation de chaque ouvrage à la cantonade, de ses mains graciles, et annonce son titre à haute et intelligible voix.

Juré cherchant à convaincre ses camarades

Juré cherchant à convaincre ses camarades

S’ensuit pour chaque livre un vote qui peut avoir lieu à voix haute ou à bulletins secrets, comme vous voulez, mais la voix haute c’est quand même plus viril. Chaque juré est libre de donner, pour chaque livre que le Président annonce :

– 1 point s’il souhaite le voir figurer parmi les finalistes

– 0 point s’il souhaite ne pas le voir figurer parmi les finalistes

– Ou s’abstient s’il n’a pas lu le livre, en disant par exemple « Abstention ».

 Pour chaque ouvrage, une personnalité anal-rétentive prend en note le nombre de points récoltés et le nombre de voix exprimées.

Interlude : dépouillement 

Alors que les jurés se remettent de leurs émotions, un ou une volontaire établit le classement des livres les mieux notés.

Juré réussissant à imposer son champion au second tour.

Juré réussissant à imposer son champion au second tour.

Le saviez-vous ? Une personnalité anal-rétentive établira ce classement très rapidement car elle aura déjà fait les calculs dans sa tête durant les votes.

Quizz d’entraînement : 

Un livre noté 8 sur 10 est-il mieux classé qu’un livre noté 5 sur 5 ? Non.

Un livre noté 2/2 peut-il se retrouver en finale ? Non, il faut quand même atteindre un nombre satisfaisant de votes exprimés. Ce quorum est généralement défini par le Président.

Combien de livres doivent participer à la finale ? 2 ou 3 selon qualité de la moisson et/ou si les votes sont vraiment resserrés.

Deuxième tour : élection du Prix Virilo de l’année

Chaque juré se prononce pour ce qu’il estime être le Prix Virilo de l’année, selon le vieux principe « une-moustache-une-voix ».

Le président faisant sa dernière harangue (pour faire élire Chevillard)

Le président faisant sa dernière harangue (pour faire élire Chevillard)

C’est exactement comme un deuxième tour de présidentielle, sauf qu’avant de procéder au vote, le Président procède traditionnellement à une harangue par laquelle il va tenter de rallier le plus de moustaches à sa cause. Ce n’est pas très démocratique mais c’est comme ça.

Désignation interne du Prix Virilo 

Une personnalité anal-rétentive consigne avec précision le nombre de votes en faveur du vainqueur sur une feuille de papier A4 qui finira la soirée maculée de vin rouge ou de vomi. L’ouvrage nominé est traditionnellement brandi par le Président, dans une gestuelle rappelant à la fois la présentation de Simba dans le Roi Lion et Christine Boutin agitant la Bible dans l’hémicycle de l’Assemblée nationale.

Voilà, vous savez tout.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :