Les érections américaines, d’Amanda Sthers

23 Oct
Une moustache de trop

Impuissance glabre

Flammarion

Lu par Philippe

Ce livre est inutile. Voilà. J’ai perdu une heure de ma vie. C’est une merde.

Comme j’ai envie de rajouter des images rigolotes à cette critique, je vais vous expliquer pourquoi, mais fissa, hein, on a tous autre chose à faire.

"Parfois, un pistolet n'est qu'un pistolet"

« Parfois, un pistolet n’est qu’un pistolet »

Ça pue la commande bâclée

Passons sur les erreurs factuelles, les coquilles et les approximations. Ce livre, qui se veut être une plongée dans la tête du tueur de la fusillade de Newtown, est soit mal écrit, soit trop écrit, avec des images qui sonnent parfois juste sur le papier, mais mal dans la phrase, le paragraphe, et finalement tout le bouquin. Combien de pages vides et consternantes de prétention… Ça pue le livre de commande bâclé, parti sans conviction d’une idée de titre qu’elle a du trouver « rigolote ».

Ça pue le prix Pilon…

1378660_10153320781405377_909002144_n

Le Frisbee, c’est le rond, le féminin, l’ovule. Ce lanceur a donc un rapport trouble avec les femmes, qu’il doit rejeter. Amanda conclue qu’il est pédé.

D’ailleurs, assez vite, Amanda est fatiguée par son sujet et se met à parler d’elle. L’écrivain-enquêteur se la joue plus capote que Truman et mâtine ses réflexions de considérations sur sa petite personne qui est trop une déglingos, en fait. « Mes lecteurs seront un peu choqués de savoir que derrière mon image proprette … et Bla blabla« . Non, on s’en fout, Amanda, il nous en faut plus pour nous choquer.

Le supplice ne s’arrête pas là : elle alterne discours de sciences pipo sans fondement sur les causes du massacre, généralisation lourdingue sur la société américaine, psychanalyse de comptoir éculée, et quant-à-soi. Elle nous prend vraiment pour des quiches, cette publication est une insulte au lecteur. Ce qui donne en substance (d’où le titre)  :

Le livre en un paragraphe

« Il a tiré parce qu’il était frustré sexuellement, comme toute la société américaine qui est un peu névrosée, entre performance et puritanisme, enfin j’crois. Mais siiii ! Tu sais, le pistolet c’est un symbole du sexe, nan? Tu tires, tu vois, c’est clair quand même, « tu tires »…  Ensuite, bon d’accord, oui, il y a la violence et les jeux vidéos, ça c’est sûr ça aide pas, les jeux vidéos. Mais je suis pas certaine que c’est le fond du problème. Et je te dis ça de mon point de vue, parce que je suis pas genre in-fail-lible, tu vois, moi, du fait de ma propre histoire personnelle, bon là j’ai souffert avec ce livre, mais je me vois plutôt comme un écrivain du sentiment et donc en fait…. »

Surfer sur la vague de Fukushima, c'était pas une bonne idée.

Comme ce livre est pourri, je préfère encore mettre une dame qui surfe. On remarquera le coordonné de rose.

Ça y est, vous avez lu le livre et encore, c’est mieux écrit comme ça.

Un excellent candidat pour le prix Pilon 2013.

5 Réponses to “Les érections américaines, d’Amanda Sthers”

  1. Paul 27 octobre 2013 à 17 h 31 min #

    Vous êtes dur mais juste comme un instituteur de la IIIe République

  2. gaelemma 30 octobre 2013 à 9 h 30 min #

    Pas lu et pas très envie de lire (du coup) le Amanda Sthers. J’aime beaucoup vos photos illustrant l’article.

    • Prix Virilo 31 octobre 2013 à 17 h 16 min #

      Merci, moi aussi, je pense que c’est ce qu’il y a de mieux à retenir de cette supercherie.
      Philippe

  3. Julielectre 6 décembre 2013 à 0 h 42 min #

    Le livre a l’air pourri, mais la critique est grandiose… j’ai bien ri. Merci !

  4. Véronique 3 janvier 2014 à 22 h 15 min #

    Incroyable ce paragraphe que vous citez, de la caricature de « conversation entre copines », que même le magazine Elle n’oserait publier !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :