Supplément à la vie de Barbara Loden, de Nathalie Léger

13 Sep

P.O.L

Lu par Marine

Postiche canderel

Comme il existe des collectionneurs de papillons, des obsessionnels du sudoku ou des spécialistes de la litote dans l’oeuvre de Lucien Fabre (lauréat du Goncourt 1923), il est des acharnés du titre, des maniaques de l’intitulé. Or, il nous a été offert ici un spécimen rare de titre parfaitement réussi. Car, il n’est nullement question ici de biographie, de roman échevelé ou d’analyse filmique. Non, il est bien question d’un supplément. D’un petit rab. D’une lichette . D’un saupoudrage de dernière minute.

Pilule complémentaire pour gastronomie littéraire au régime

Le principe est charmant. Le lecteur est en effet invité à reprendre une cuillère pour l’auteur, une pour sa mère, une encore pour Babara Loden, ou enfin pour la pauvre femme qui inspira la précédente, dans une sorte de mise en abîme en forme de mille-feuille. Toutefois, de la pâtisserie nous n’avons ici que la cerise (sur le gâteau), le glaçage (du bon moelleux au chocolat) et non point le corps roboratif et substantiel. Le propos est très alléchant mais il manque singulièrement de gras, ce qui est très cruel pour des gourmands.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :