Matamore n°29, d’Alain Farah

12 Oct

Léo Scheer

Lu par Marine 

C’est presque une première édition, mais pas vraiment. Matamore n°29 est l’œuvre barrée d’un québécois, déjà publiée en 2008 dans sa province natale. A la lecture, c’est quitte ou double. On admire le style ou on ne comprend pas l’intérêt. J’admire la technique littéraire, car il s’agit d’un véritable exercice de style, dans la veine de la pataphysique (d’ailleurs, la couverture de l’édition française, digne d’être au panthéon du Virilo, montre une femme – que l’imagine au foyer dans les années 50 – brandissant en souriant un patatore tel un bazooka). J’avoue par contre n’avoir pas bité grand-chose à l’histoire, mais cela ne me dérange que dans une moindre mesure.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :