Trois coupes de champagne, d’Yves Pourcher

14 Oct

Grasset

Lu par Marine

Assez peu marquant même si l’écriture est enlevée et plutôt agréable et même si le contexte historique (des années folles aux lendemains de la guerre qui déchantent) confère au roman une certaine solidité par les réflexions qu’il occasionne. La certaine insignifiance du roman est alors peut-être due, entre autres, à un excès dans le délestage de noms qui montrent certes que l’auteur connaît bien la période mais qui ne réjouit pas spécialement le lecteur.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :