Les ballets roses, de Benoît Duteurtre

13 Oct

Grasset

Lu par… François H-L

Arrière petit-fils de René  Coty (ascendance qu’il se plaît à rappeler), Benoît Duteurte explore un nouveau registre littéraire avec ce qu’on peine à nommer roman.

S’intéressant aux années 50 et au contexte politique général de l’époque il décrit et analyse la scandaleuse affaire des ballets roses; scandale de mœurs, des parties fines dont certaines « invitées » étaient mineures au moment des faits, et scandale politique, un des participants est le Le Troquer, président du Sénat.

Animé d’une volonté d’exhaustivité, l’auteur brosse un portrait intéressant de la France des années 50 mais oublie un peu la dimension romanesque des faits qu’il relate. A noter toutefois une réflexion pertinente sur le temps et l’Histoire comme ressorts de la construction d’une culture donc des identités (voir la fin de l’ouvrage).

En somme ce très bon témoignage captive sans pour autant mériter sa place sur la liste d’un prix récompensant un roman.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :