Celui qui n’est pas venu, d’Alain Rémond

13 Oct

Stock

Lu par Paul

Dans Celui qui n’est pas venu, Alain Rémond nous livre un aperçu intéressant de la vie d’un jeune coopérant envoyé en Algérie, de ses remises en question et d’une rencontre qui, sans qu’il s’en rende compte, jouera un rôle déterminant dans sa vie.

Cette figure spectrale de l’ami disparu – duquel l’ouvrage tire son titre – est également l’occasion de conduire une sobre réflexion sur l’absence d’un être cher.

L’ensemble est agréable à lire ; des thèmes sensibles y sont abordés avec retenue et pudeur. Mais les dimensions modestes de l’ouvrage et son caractère anecdotique par endroits ne lui donnent pas suffisamment d’épaisseur pour que l’on puisse y voir autre chose qu’un témoignage personnel… Celui qui n’est pas venu demeure néanmoins un élégant témoignage personnel.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :