Délit de fuite, de Dominique Dyens

12 Oct

Héloïse d’Ormesson

Lu par Stéphane

Une femme, cadre haut placée chargée de la pub pour une grosse boîte de presse, célibataire âgée de 36 ans, pète les plombs. Accablée par sa solitude, elle quitte tout, se retrouve témoin d’une affaire de meurtre, tombe entre les mains d’un psychiatre manipulateur.

Roman psychologique où toutes les clés de la personnalité névrosée de l’héroïne sont données explicitement. Ce que j’ai trouvé très désagréable, puisque que ça tue l’intérêt du personnage.

Une mise en abîme foireuse.

Du cynisme sans humour.

Pas mal de clichés, on a parfois l’impression de lire un magazine féminin (avec tout le respect que je dois aux magazines féminins, qui ne sont indubitablement pas des romans).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :