Principe de précaution, de Matthieu Jung

10 Oct

Stock

Lu par Bertrand

Un roman peu intéressant, qui n’est pas à la hauteur des thèmes choisis. Le personnage principal,  un trader de classe moyenne, a du mal à gérer sa petite famille et ses angoisses et à supporter la bêtise de ses collègues de travail. S’étonnant du contrôle toujours plus présent de la société sur les personnes (alimentation, tabac, conduite, alcool etc…) il relève dans la presse les faits divers se jouant dans les familles, avec une préférence pour les histoires mettant en scène un adolescent pris d’une terrible envie de liquider sa famille d’un coup de carabine. Et le héros de se demander du haut de sa vie de merde : pourquoi pas moi ?

Ce roman aurait pu dépeindre notre époque s’il n’était terriblement handicapé par son écriture, une culture de « fiche prépa »  et enfin, par le manque d’épaisseur psychologique des personnages. On espérait Eric Reinhardt sur ce thème.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :